top of page

Qu'est-ce qui permet une réduction de 80% de CO2 par rapport aux briques de parement en céramique ?

La réduction de 80 % des émissions de CO2 est due à deux facteurs :

  • D'une part, grâce à la Vibropress et au processus de mélange, nous n'avons plus besoin de fours à haute température qui consomment beaucoup d'énergie. Les briques ne sont donc pas cuites, mais pressées et maintenues ensemble à l'aide d'un liant. La cuisson de l'argile (calcination) provoque une réaction chimique qui émet de grandes quantités de CO2. Comme nous ne travaillons pas avec de l'argile, les émissions de CO2 des Lowie Bricks au cours du processus de production ne représentent qu'une fraction du CO2 émis lors de la production de briques en argile.
     

  • D'autre part, il y a le processus accéléré de carbonatation. Il s'agit d'un processus de liaison naturel dans lequel les hydroxydes faibles commencent à se lier au CO2. La vitesse de ce processus dépend de l'accès du CO2 à la masse de la brique. La teneur en air des Lowie Bricks étant élevée (beaucoup plus que celle du béton), le potentiel d'absorption du CO2 est également élevé. Par conséquent, le processus de carbonatation est exceptionnellement rapide et permet de capturer 58 % du CO2 initialement émis lors de la production des matériaux de base, au cours de la durée de vie de la brique (30 ans).

Ces deux facteurs se traduisent par des émissions totales (sur l'ensemble du cycle de vie de la brique) de 8,47 kgCO2/m². Pour les briques en terre cuite, ce chiffre est de 42 kgCO2/m².

bottom of page